Page d'accueil
Accessibilité|Flux RSS|Contact
Chevaux percherons
Menu
L'éolienne Bollée  

L'éolienne Bollée

Depuis 2007, elle tourne pour le plaisir des yeux

La famille Bollée et création d'une machine à vent

Au XIXe siècle, les ingénieurs de la famille Bollée se font connaître au Mans et à Saint-Jean-de-Braye, près d'Orléans. Le fondateur de la "dynastie" du Mans, Ernest-Sylvain Bollée, est fondeur de cloches. Il fait breveter un bélier hydraulique (1857) et une turbine à vent (1868). Il délègue peu à peu la gestion de ses affaires à ses trois fils. Le plus jeune, Auguste, s'occupe de la construction des turbines à vent appelées également "éoliennes". L'aîné, Amédée (père de Léon), est à l'origine de la voiture à vapeur, "La Mancelle", construite en 1878.

Les éoliennes Bollée permettent de pomper l'eau potable dans un puits jusqu'à 40 mètres de profondeur. Elles étaient installées dans des lieux isolés (châteaux, fermes, etc.), des lavoirs ou des fontaines publiques. La plupart des acheteurs étaient des bourgeois, des propriétaires terriens ou des communes.

Le fonctionnement de la machine est assez simple. Le courant d'air traverse une roue fixe. Ses déflecteurs le dirigent vers le rotor mobile, qui actionne ensuite les pompes à eau. La nouveauté technologique réside dans un petit rotor de pivotement (le "papillon orienteur") qui positionne la turbine dans le sens du vent ou qui le sécurise "en drapeau" en cas de vent violent.

L'éolienne de la Maison de l'eau

eolienne1(ad hoc)Aujourd'hui, plus de 300 éoliennes Bollée sont recensées en France dont 40 en Sarthe. L'éolienne actuellement en place à la Maison de l'eau, a "trôné" rue de Pied-Sec au Mans, de 1895 à 2002. Elle se situait au niveau de la grille d'entrée d'une usine militaire fabriquant de la poudre.

Cette petite éolienne de quinze mètres de haut possède une turbine d'un diamètre de 2,5 m (voir photo ci-contre). La colonne de fonte qui soutient l'ensemble, comporte un escalier en spirale.

Après son démontage en 2002, la machine était incomplète et endommagée. Il a donc fallu la restaurer. Un exemplaire de la pompe manquante a été récupéré chez un particulier. Après avoir été modélisées par ordinateur, certaines pièces ont été refaites (pignons, papillon orienteur, couple de raccordement…).

Installée à la Maison de l'eau en 2007, la turbine est de nouveau en fonctionnement et actionne les pompes pour capter de l'eau en circuit fermé.


Partager :

Pratique

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes